Championnat De France d’Agility

5

Monsieur K est entré in extrémiste dans le quota des sélectionnés pour la finale française d’Agility Master. Il faut dire que nous sommes passé il y a peu au Grade 3 et cette sélection était la surprise de l’année. Et voilà Monsieur K se dirigeant aux portes d’Aix-En-Provence et aux pieds de la Montagne Sainte-Victoire pour participer au concours de sa vie.

On est parfois pris d’une révélation et c’est ce qu’il m’est arrivé en observant les passages des finalistes. L’agility est un sport qui procure des sensations indescriptibles en nous connectant à nos chiens de manière fusionnelle et comme jamais. Certes, cela ne dure qu’un bref instant, mais c’est un instant magique où l’on communie avec un petit être extra-humain et ça c’est une expérience qui surpasse toutes les autres. 45 secondes de run ce n’est pas grand chose comparé à tout ce qu’il faut fournir comme préparation en amont de nos passages. Il faut s’échauffer, aller faire un footing, réviser les ordres, le défouler pour qu’il soit le plus concentré possible au moment du run, focaliser son attention sur nous jusqu’à la dernière seconde dans le sas et éviter tout ce qui pourrait parasiter sa concentration. Malgré ma petite expérience, je subit toujours un stress monstrueux avant d’entrer sur le terrain et j’en ai été la victime encore une fois.

Y’a pas de soucis, je l’ai bien en tête ce premier parcours et malgré sa complexité et ses multiples pièges je le sens bien car Monsieur K est tout à fait capable de le comprendre. Pourtant rien ne va se passer comme prévu et dès le second saut Monsieur K va prendre les devants. En fait, le stress m’a coupé les jambes et je n’ai pas réussit à aller assez vite au démarrage. C’est la merde, je lui indique le 3ème saut comme je peux, ça passe mais je suis en très mauvaise posture pour la suite alors il me repasse devant au 4ème et là il se dirige droit pour prendre le 5ème saut dans le mauvais sens. Et c’est ce qu’il fait logiquement, j’ai beau crier c’est trop tard. Nous sommes éliminés. Et c’est bien dommage car il a réussit avec brio la fin du parcours et ses 17 agrès restants. Il a été à l’écoute tout le temps, n’a fait tomber aucune barre et a marqué toutes ses zones sagement, un bonheur de petit chien. Voilà comment débute notre championnat… C’était cuit dès le début. Mais… La suite a été géniale !

Monsieur K a réussit son jumping avec brio et trajectoires impeccables mais c’était un putain de jumping bien tendu. Puis le lendemain c’est de nouveau parfait au troisième et dernier passage. Nous sommes heureux et finiront 24ème de la compétition, c’était inespéré. Je ne peux m’empêcher de penser que sans ce premier parcours raté nous aurions eu une carte à jouer mais étant donné la complexité des parcours et le niveau nous sommes déjà très heureux d’en être arrivé là. Comme pour certains nous aurions très bien put frôler la catastrophe et faire trois éliminés.

Et le tourisme alors ? On allait pas se pointer là bas juste pour faire trois passages d’agility ça aurait été du gâchis. Alors on a exploré les environs de la montagne à Polo. Sur ses coteaux nous avons couru, Monsieur K aura goûté aux eaux interdites du Lac Du Bimont et puis entre chaque runs nous avons exploré les environs et cumulé pas moins de 40 bornes. Cette montagne Sainte-Victoire est étonnante surtout vue de l’Ouest, comme l’a peint si souvent Paul Cézannes avec ses arêtes ciselées et sa nature à la Pagnol environnante. Par contre la Provence c’est l’arnaque, le moindre café coûte une blinde et on comprend bien que ça ne gêne pas grand monde là bas vu le nombre de Ferraris qui arpentent les petites routes sinueuses de la région. Ça se gave bien, c’est scandaleux et puis ça pue le pastis à tous les coins de rue, les gens roulent bourrés, les vieilles bourges veulent toutes tripoter Monsieur K. Bref ! Au secours on ne se sent pas chez nous, rentrons vite chez les bouseux héraultais !

Et voici l’équipe du Languedoc- Roussillon. Il manque Jean Paul Salva le gagnant du Grand Prix de France parti… On ne savait trop où.

Les sensations de partage de la course à pied avec son chien ont totalement été mises en évidence lors de cette finale. Je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec mon activité canine favorite car on retrouve ces sensations en canicross. Ce n’est pas moins intense mais le plaisir est de loin prolongé. En canicross il n’y a pas de défaite là où l’agility peut être très frustrant et décevant. En canicross tant que personne ne se blesse, on gagne à tous les coups. Cette sélection au couperet en agility est parfois dure à encaisser et nos chiens sentent bien que quelque chose ne va pas sans pour autant comprendre ce que c’est. Est-ce que c’est sain tout cela en vérité ? À en juger par l’abnégation de Monsieur K a vouloir continuer malgré les échecs je dirais que oui. Le canicross n’est pas l’agility et l’agility n’est pas non plus le canicross mais ce sont assurément deux disciplines complémentaires. Un run d’agility ça fait mal quand c’est raté mais c’est aussi une sacrée satisfaction quand le travail et l’implication porte ses fruits. On ne peut opposer les deux et tant qu’on le pourra, je crois que jamais nous n’arrêterons de faire des parcours. Mais la question va se poser très sérieusement l’an prochain car la nouvelle réglementation va pénaliser fortement et injustement Monsieur K mettant en danger sa santé car les sauts vont passer de 40cm à 50cm. C’est un crève cœur et l’on déchirerait bien ce foutu règlement de la FCI prônant soit disant le bien-être animal.

 

5 thoughts on “Championnat De France d’Agility

  1. Régine

    BRAVO les Septimaniens ! Alors déjà 4 selectionnés dans notre club ! 👍
    Mais un des chiens bléssés.☹
    Vous avez assuré grave tous les 3 ! Vous etes dans nos coeurs nos champions 👏👏
    Félicitations à cette belle équipe 😍


  2. Déjà Participer à un championnat de France c’est déjà une belle récompense alors pas de regrets, et puis ça me rappelle un temps lointain où tu étais déjà parmi les meilleurs dans une toute autre discipline et le maudit stress était déjà là. Maintenant tu partages une toute autre passion avec ton fidèle compagnon qui me semble t’il fait tout son possible pour te satisfaire et il me semble que c’est pas pour lui déplaire aussi. Merci de nous faire partager tes aventures avec tes amis Septimaniens. Hé! Ça sent l’ultime récompense chocolaté à Aigues Mortes je crois qu’on se comprends 😜


  3. Ha! En effet ça donne envie tu dis pour nous? MrK il mange des glaces noisettes?


    • Il a goûté oui. Chantilly, petit gâteau et sorbet. C’était bien mérité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *