Entrainement Hospitaliers…

2

Allez, je prends 5 minutes quand même pour raconter les aventures de Monsieur K et de son maître. Enfin pour le coup c’est le maître qui fait une course, une course seul sans Monsieur K c’est moins drôle mais 75km pour les coussinets c’est beaucoup… Quoi qu’il les ferait à n’en pas douter, c’est qu’il est sacrément costaud le Monsieur K, il monte les cols de montagne plus vite qu’un chamois… Enfin une marmotte plutôt mais il est aussi endurant qu’un chameau.

Pour l’instant rien n’indique que la course va être annulée alors on y croit, ils ont sorti l’affiche, ça va le faire :

 

Alors on s’entraîne tantôt à la montagne, sur les causses ou au bord de mer. Ces entrainements d’avant course sont toujours l’occasion de découvrir de nouveaux endroits…

J’ai commencé par explorer une partie qui m’était inconnue de la Séranne c’est à dire son cirque, le Cirque De La Séranne. Monsieur K est resté à la maison car c’était l’ouverture de la chasse et à cette période les gros cons armés sont excités comme des moustiques devant un mollet de Julian Alaphillippe et ils se mettent à tirer à tire larigot partout tout en perdant leurs chiens n’importe où dans les bois. Alors prudence, il est resté au frais à la maison. Car il a fait très chaud ce jour là et pour gravir la montagne ce fut une épreuve. Mais une fois là haut on a une vue incroyable sur le cirque de Navacelles et sa vallée, et puis cette crête caussenarde est l’un des derniers endroits où l’on ne peut croiser personne à des kilomètres à la ronde, le bonheur :

 

Ensuite nous sommes partis à la découverte de l’Ouest du massif de la Gardiole que l’on a traversé du Nord au Sud. Franchement ce côté est encore plus classe que celui de nos entrainements du club. Y’a pas à dire plus on s’éloigne de la grande ville plus c’est beau, c’est pas plus compliqué que ça. Bon… Par contre on c’est bien paumé avec Monsieur K ce qui nous a valut plus de trente minutes de retard au club… Mais ça valait le coup, il a couru comme un petit fou dans les tout petits chemins étroits et il a gravit le dénivelé comme si de rien n’était. Eh ouaih quand il fait plus frais Monsieur K il est à fond !

 

Et puis hier avec Nils ce fut la découverte (et redécouverte parfois) du bois de Quissac. Nous sommes partis de Corconne où dès le début nous traversâmes de superbes falaises qu’il a fallut gravir par de petites marches insérées dans la roche puis une fois tout en haut de longs et superbes chemins à la vue dégagée nous montraient d’un côté l’entrée des Cévennes puis de l’autre la plaine du Rhône. Nous nous sommes arrêtés à Sauve l’un des plus beaux villages du coin où la résurgence du Vidourle impressionne puis on a coupé un peu mais ça valait le coup car on a gravit un très dur mais superbe sommet. Dans ces bois denses on ne voit pas le temps passer, tout est plaisant à regarder et quand on en sort c’est pour profiter de vues parfois vertigineuses (oui, j’y suis sensible) sur les vallées… Le tout à 30 minutes de la maison hé hé !

 

Mais mon entrainement c’est surtout et avant tout le bois de Clapiers dont je ne me lasse pas de parcourir les petits sentiers. Alors il rétrécit durant ces phases d’entrainement faut bien l’avouer alors on pousse toujours plus loin pour réaliser le nombre de kilomètres souhaités mais c’est toujours un plaisir.

2 thoughts on “Entrainement Hospitaliers…

  1. Régine

    Impressionnants tous ces entraînements 👏
    Magnifiques photos de notre paysage du sud
    👌
    Et en fait … ben … J’adore la couleur de tes nouvelles chaussures 😍
    Allez court Alexandre court … 💪


  2. Ce matin j’ai lu que le trail était annulé contrairement au infos donné hier 😷. On est très déçu pour toi. Continu de courir pour découvrir des nouveaux
    paysages et nous en faire profiter. Le positif dans tous ça c’est que Mr k va pouvoir profiter pleinement de son maître avec ses belles chaussures.
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *