J’avais Gardé Le Meilleur En Réserve…

2

 

Dernier gros entrainement avant le « Marathon Du Larzac » du « Festival Des Templiers ». Quelle incroyable balade, un émerveillement à tous les coins de sentiers !

Levé 5h30 pour promener poussin puis direction Saint Guilhem, 30km en course ce serait trop d’un seul coup pour poussin d’autant que je n’ai pas encore « sécurisé » les lieux. Alors il est resté bien sagement à la maison. Au parking on oublie pas de payer les 7 euros en prévision de mes 4 heures de course 🙁  Pourtant à cette heure-ci je pensais trouver une petite place gratuite mais queue dalle…

C’est parti ! On traverse Saint Guilhem pour commencer (En y réfléchissant, je me demande tout de même si ce n’est pas le plus beau village de tous ceux que j’ai eu l’occasion de voir). Puis ça monte et… ça monte… En fait la balade se fait en deux temps. Premièrement on grimpe le Cap Du Ginestet puis c’est l’ascension du Mont Saint Baudille, plus de 1100m de dénivelé au total avec entre les deux un petit bout de plateau pour se reposer… Enfin se reposer c’est vite dit car j’ai dû rebrousser chemin. Un connard de berger ayant laissé son Patou ainsi que son border Collie garder son troupeau, j’ai dû faire demi-tour et trouver un autre passage. Heureusement que Poussin n’est pas venu car étant donné l’agressivité du bestiau je ne sais pas si on s’en serait tiré sans être obligé de se défendre. Franchement va chier le pastoralisme ! Et puis au rayon des connards on peut compter aussi sur les nombreux braconniers du coin pour égailler la promenade du doux bruit de leurs fusils. Alors, la dérogation je n’y crois pas trop, on est Mardi, il n’y a pas de battues dans le coin c’est vraiment qu’il y a des gros consanguins qui s’amusent à buter des animaux pour le plaisir et illégalement dans le secteur.

Donc passé la désagréable odeur d’ammoniaque de pisse de mouton et le gros Patou, j’attaquai la montée du Mont Saint Baudille et elle est plutôt douce finalement mais un peu longue car l’antenne, culminant sur le Mont, paraît inatteignable. Mais ça y est j’y suis enfin ! Et là… Évidemment j’aurais dû m’en douter, vu sa situation dominante sur tout l’Hérault, son emplacement et sa hauteur de 850m en faisant le plus haut somment du coin, la vue qu’il offre est la plus spectaculaire de toutes. Je ne m’attendais pas à cela.

En image (mais mon téléphone ne rend pas justice à cet extraordinaire spectacle) :

 

J’suis resté un petit bout de temps là haut car j’ai vraiment été pris de court. Je ne cessais de penser à Monsieur K qui aurait tant aimé voir cela. Alors je me consolais en me disant qu’on aurait pas passé le Patou. Mais dès l’hiver quand ces glands de bergers auront rangé leurs moutons, je t’y emmène, promis !
Trop drôle : Le Pic Saint Loup Et l’Hortus paraissent minuscules de là haut, le Salagou ressemble à une flaque d’eau, la mer et les étangs semblent si proches, seul le Pic Du Canigou  pourrait rivaliser du haut de ses 2800mètres et puis on voit absolument tout, c’est comme si on avait une carte de l’Hérault vivante sous les yeux, tout est visible de là haut.

C’est reparti, on redescend tout du coup, Youpi ! Trop facile… Euh non en fait car il y a le tronçon pour remonter sur Saint Guilhem à re-gravir. Tiens ! D’ailleurs je le reconnais celui-ci. Mince je l’avais déjà pris lors d’une course, « Le Duo Des Lavagnes » en tandem avec Nils, je me souvenais que j’en avais chié ! Bah le dénivelé ne s’est pas tassé entre temps c’est toujours aussi hard. Ce petit tronçon que je connaissais déjà est superbe mais hop, on bifurque déjà sur un chemin inconnu. Et c’est la grosse descente vers Saint Guilhem splendide.

Voiture retrouvée sans PV, poussin promené à l’heure car je n’ai mis que 3h26 pour faire la boucle, donc parfait ! La jambe droite est comme d’habitude en bois mais je vais demander à Monsieur K de me faire un massage en rentrant 😉

Quelques images de qualité… Médiocre :

 

Et puis voilà à quoi ressemblait la balade :

 

Alors oui, j’ose l’affirmer ! Cette boucle est la plus impressionnante et la plus belle qu’il m’ait été donné de faire dans l’Hérault. Il y a tout dans cette balade, cirque, architecture, gorges, points de vue, roches sculptées et nature riche et variée. Grande classe ! Je vais avoir du mal à trouver mieux maintenant… Quoique… y’a les Cévennes pas loin 😉

 

2 thoughts on “J’avais Gardé Le Meilleur En Réserve…

  1. Régine

    C’est super d’allier les entraînements à la découverte de superbes paysages.
    En effet saint Guilhem le désert est un des plus beaux petits villages français.
    30 km en 3h30 … 💪
    Waouh ! Impressionnant !
    Tu es donc prêt pour ton marathon !
    Enfin … Y’a plus qu’à trouver une jambe droite en état de marche ou des Patous qui te courent après… et là tu pulvérises les records 😂


    • Et puis c’est très impressionnant cette balade car on vit un changement de décors frappant. On passe de la garrigue avec nos forets Héraultaises denses en chênes verts à un tout autre paysage une fois le Mont Saint Baudille gravit car c’est les causses là haut, ça devient aride très soudainement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *