Murles à dos de vélo.

0

Changement de direction aujourd’hui, après le nord qui nous emmène direction Cévennes et l’Est qui sent bon le Gard il va falloir explorer l’Ouest Montpelliérain ce qui ne m’enchantait guerre étant donné l’urbanisation beaucoup plus présente dans ce secteur. Mais finalement en cherchant bien on peut éviter les grosses routes qui puent… Mais pas les cités pavillonnaires qui ont tout envahi de Montferrier à Saint Gely. Alors, ce fut quand même intéressant car j’ai découvert le coin où sont planqués les plus friqués du coin, certes de grosses baraques j’en avais déjà vu un peu partout disséminées ça et là mais ici c’est un véritable nid à en faire rougir de colère un gilet jaune. Parfois de bien belles constructions humaines mais la plupart du temps un manque de goût et d’unité qui fait bien ressentir l’individualisme dans ce lotissement pour VIP. Traversée faite de ce lieu étrange je me retrouve dans la forêt du Mas De Gentil où les souvenirs ressurgissent puis direction Murles où bien évidemment les chemins que j’avais tracé n’existent plus et sont grillagés et ornés de magnifiques panneaux PRIVÉ ! Perdu et face à des pierriers de 300 mètres de D+… Mon pauvre vélo. Arrivé en haut je retrouve mon champ de panneaux solaires puis je redescend tout vers Murles avec vue sur la Céranne et le Pic. Chemin faisant je croise une bi-biche puis c’est la traversée du grand bois de Valène. Finalement vite torché mais il reste encore pléthore de chemins à explorer dans cette grande forêt, certainement la plus vaste de tout le coin de Montpellier. Ensuite un retour sympathique le long du Lez et hop, on récupère le GR de Clapiers direction le Poilu et les Waf. Youpi !

Finalement sympathique l’Ouest mais ça ne vaut pas un bon vieux Clapiers, Castries, Tréviers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *